70e anniversaire FAE

10-04-2022 - Entreprise


En 1952, Francisco Albero et Rosa Llovensa, mes grands-parents, avaient un garage à Barcelone. Comme la plupart des ateliers, ils se consacraient au remplacement des composants endommagées, mais avec le temps, ils se sont rendu compte qu'ils pouvaient réparer les pièces qu'ils remplaçaient, les rendre comme neuves et les vendre sur le marché des pièces détachées. Ils avaient un petit box dans l'arrière-boutique de l'atelier où ils réparaient les pièces entre deux clients. La demande a augmenté jusqu'à ce qu'ils décident de commencer à fabriquer leurs propres pièces. La salle de design était leur salon et l'usine, leur arrière-boutique. Peu après, ils ont fermé l'atelier afin de pouvoir consacrer tous leurs efforts au service de la nouvelle entreprise. Lui concevait, fabriquait et partait vendre les pièces en camionnette tandis que ma grand-mère tenait la comptabilité de l'entreprise et recevait les clients. Mais la chose la plus importante qui manquait était le nom. C'est ainsi qu'une petite entreprise appelée FAE a été fondée.
 
           
 
En moins de dix ans, une équipe de personnes aussi impliquées qu'eux dans le projet a été formée et a réussi à démarrer l'exportation vers le reste du monde. À cette époque, l'entreprise avait déjà changé deux fois de locaux en raison du manque d'espace, elle avait doublé ses effectifs et la gamme de produits s'était élargie, tout en conservant les manocontacts et les thermocontacts de ventilateur comme produit phare de la marque. Mais ce n'est qu'en 1978 qu'un jeune homme a rejoint l'entreprise et allait marquer la voie de FAE pour les 40 années suivantes. Mon père, Francisco Marro, était chargé de diriger le changement de génération qui a eu lieu au milieu des années 80. C'est lui qui a modernisé tous les processus en numérisant l'entreprise et en remplaçant le stylo et le papier par des claviers et des écrans d'ordinateur. C'est lui qui a décidé d'investir dans la R&D, en modernisant tout le catalogue et en se spécialisant dans les capteurs, prévoyant une plus grande optimisation des moteurs de véhicules.
 
          
 
Dans les années 1990, FAE a franchi une nouvelle étape et a quitté Barcelone pour poursuivre sa croissance, en s'installant dans ses locaux actuels de 10 000 mètres carrés à L'Hospitalet. Dans ce nouveau bâtiment, un laboratoire a été construit pour effectuer des tests de durée de vie et de qualité, en acquérant de nouvelles machines à rayons X et des microscopes électroniques pour assurer la meilleure performance des pièces. Une salle blanche a également été construite, dans laquelle un nouveau capteur devait être développé. Sans le savoir, nous étions en train de jeter les bases de ce qui est aujourd'hui le produit différentiel de FAE, la sonde lambda.
 
        
 
Le nouveau millénaire a apporté avec lui une nouvelle usine de production à Cervera de plus de 9 000 mètres carrés où nous disposons d'une usine de moulage par injection plastique et d'ateliers de soudure, de bobinage et d'assemblage. Cette décision stratégique a été prise pour intégrer les processus, raccourcir les délais de production et contrôler la qualité de l'ensemble de la chaîne de production.
 
En 2018, nous nous sommes rendus en Inde pour formaliser une Joint-Venture avec l'une des plus importantes entreprises automobiles locales et la création d'une usine dédiée à l'assemblage de sondes lambda pour motos, alimentant un marché de plus de 20 millions de motos par an.
 
70 ans après la naissance de FAE, ceux d'entre nous qui font partie de la troisième génération regardent avec fierté comment la presse manuelle qui se trouvait dans l'arrière-boutique de l'atelier est devenue une usine avec un CA de plus de 31 millions d'euros, comment le département d'ingénierie, qui emploie aujourd'hui 40 personnes, a commencé dans notre salon, et comment les interminables voyages en camionnette à travers l'Espagne ont permis d'atteindre non seulement l'Inde, mais aussi des ventes dans plus de 100 pays.
 
Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont travaillé pour nous permettre d'aller aussi loin et toutes celles qui travailleront pour nous permettre de franchir encore 70 ans.
 
Je regrette seulement que mes grands-parents ne soient pas là pour voir le chemin parcouru et ce que nous allons accomplir.
 

Joyeux 70e anniversaire Avi et Iaia.
 
Roc Marro Albero
Responsable de Communication de FAE