Solénoïdes

Dispositif d’arrêt électrique (ELAB)

La vanne électromagnétique de coupure d’approvisionnement en carburant est montée sur la partie supérieure de la tête de distribution de la pompe d’injection.
Quand il est connecté, c’est à dire, avec le moteur diésel en marche, l’électroaimant permet de laisser ouvert l’orifice d’entrée à l’enceinte haute pression. En
enlevant le contact à l’aide de l’interrupteur correspondant, la bobine d’électroaimant n’a plus de courant. Le champ magnétique est annulé et le ressort appuie
l’induit contre le siège de vanne, obturant ainsi l’orifice d’arrivée dans la chambre à haute pression et le piston de distribution ne fournit plus de combustible.

Avec le réglage électronique diésel (EDC), on arrête le moteur à l’aide du mécanisme de positionnement de débit (procédé : débit d’injection à zéro). Dans ce cas,
l’ELAB sert uniquement à effectuer la déconnexion de sécurité en cas de défaillance du mécanisme de positionnement.
Ce type de pompes est utilisé depuis quelque temps dans les moteurs diésel, sa constitution de base n’a pas changée, les seules variations ont été données par
l’application de la gestion électronique dans les moteurs diésel.